mardi 8 mars 2011

The Red Book - Le livre rouge [1]

Je pense que tous ceux qui s'intéressent à l'oeuvre de Jung connaissent la nature particulière de cet ouvrage. Pour les autres, on pourrait le résumer comme le journal intime du psychanalyste zurichois qui retrace ses confrontations avec l'inconscient. On comprend vite l'aspect éminemment intime et confidentiel du livre (et on est en droit, du moins je le fais, de se poser la question de la légitimité de sa diffusion au public...mais le consensus général -l'hypocrisie ?- précise que Jung n'a jamais mentionné une autorisation ou refus à sa publication).

A noter qu'une traduction en français est en cours, édité normalement en septembre 2011 par "l'Iconoclaste et la Compagnie du Livre Rouge". Une exposition de l'original ainsi que divers sculptures et peintures aura lieu au musée Guimet  du 07 septembre au 07 novembre.

J'ai cédé à l'envie et possède une version de ce "manuscrit". A l'heure actuelle, il se présente avec une première partie qui est la reproduction exacte (numérisée) de l'ouvrage et la deuxième partie qui traduit les écritures en anglais. Même si vous ne maîtrisez par la langue de Shakespeare, vous ne pourrez pas être insensible aux dessins et mandalas. Je crois que ce qui m'a le plus marqué, ce sont les petites imperfections, ratures et autres. J'avoue que je ne me suis pas encore penché sur l'étude des textes; selon mes envies, j'ouvre l'ouvrage (volumineux et lourd d'ailleurs), je me laisse aller à regarder les choses avec "mon âme", abandonnant l'intellect...je suis partagé par l'émotion vibrante de toucher l'âme de Jung et par un sentiment conjoint de "profanation", de sacrilège...je fais en effet partie de ceux qui sont convaincus que ces pages n'étaient pas dédiés à la diffusion.

En suisse, jusqu'au 20 mars, se tient une exposition autour de cet oeuvre. Voici un lien avec un reportage sympathique où l'on a droit à une visite de Bollingen :

Et ici, un reportage connu mais instructif sur le déroulement de la numérisation de l'ouvrage original.




2 commentaires:

Ariaga a dit…

j'hésitais car je n'aime pas lire l'anglais mais tu as raison, je ne peux attendre une traduction en français et je contemplerai les illustrations.Amitiés en Jung.

Jean Bissur a dit…

Ces moments de contemplation ne devraient pas te laisser indifférente...
Amitiés