mardi 1 février 2011

Petit moment de grâce


Pavane op. 50 de Fauré
Flûte : Sian Fenn

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci, Jean, pour ce petit moment de grâce ! La (bonne) musique peut avoir, entre autres avantages, celui de nous délivrer des mots, des théories aussi qui ne sont que des échafaudages autour de la véritable construction, qui ne sont que des ponts, des chemins d'accès plus ou moins commodes ou efficaces, mais à quoi, Jung n'a pas manqué de le rappeler, il ne faut pas attacher trop d'importance et même savoir les oublier (ce qui peut surprendre tant son œuvre théorique est impressionnante et consistante !)
L'Alchimie est véritablement un art de musique qui conduit à s'accorder avec soi-même, à trouver l'harmonie avec soi-même et avec le monde, j'en suis convaincu.
Le langage d'Étienne Perrot, dans son ensemble, est à cet égard plus proche de cet art de musique alchimique, écartant davantage la théorie et faisant entrer plus directement ou plus intensément le lecteur dans la pratique du travail. Je suis toutefois "bon" lecteur de C.G.Jung, de Marie Louise von Franz aussi, que j'apprécie beaucoup (les deux).

Bonne continuation !
Amezeg

Jean Bissur a dit…

Merci Amezeg pour ce commentaire avisé...je partage totalement ce point de vue.
Pour autant, mon parcours de vie m'a enfoncé dans le dense et il m'a fallu un langage structuré et érudit comme celui de Jung pour me rendre perméable à autre chose...depuis j'ai la légèreté d'un instant apprécié pour lui seul.
A bientôt,
Jean