vendredi 15 avril 2011

The Carl Jung's show - Jung à la télé

Voici un document connu mais toujours intéressant, sous-titré en français ce qui ne gâche rien; ce sont aussi les dernières images télévisées de Carl Jung de son vivant. Le coeur de cette vidéo est une interview de 1959 par la BBC. Je trouve qu'il y a, parmi les lieux communs et questions journalistiques "incontournables", des passages révélateurs, où Jung dévoile des implications profondes de certains de ces concepts...comme la dualité bien/mal, la mort, etc



Documentaire qui date de la fin des années 80, avec une participation du jeune Michel Cazenave qui fera la carrière que connaissent les amateurs de Jung. Vous avez ici deux possibilités : les six parties disposées sur Youtube, que vous pouvez voir ici ou directement sur le site en plus grand et les liens vers dailymotion avec une numérisation de meilleure facture. Sur ce dernier site, j'ai été attiré par les commentaires qui témoignent du lien qui unit le psychologue à ceux qui se sont penchés sur son oeuvre.
Bon visionnage à ceux qui découvrent et aux autres !

Jean








7 commentaires:

nicolem a dit…

MERCI JEAN DE CE DOCUMENT, QUEL PLAISIR DE VOIR ET D'ENTENDRE JUNG ;O) JE N'AI PAS ENCORE RÉÉCOUTER ,JE ME RÉSERVE UNE PLAGE DE TEMPS POUR CELA. A +AMITIÉS

Jean Bissur a dit…

Alors bon futur visionnage !

amitiés,
Jean

Lilou a dit…

Merci beaucoup de ce partage..

"l'homme ne peut pas supporter une existence dénuée de sens"

Aussi en invente-t-il de nombreux..
jusqu'à ce qu'il se retrouve face à lui même.
Alors, tombent les images, les significations de passage , quelque chose fait sens en Lui.

Anonyme a dit…

Dans la vidéo 2, je ressens vivement le sentiment d'injustice auquel il est confronté avec ce maître qui le traite de menteur. Comment ensuite, nous désirons garder jalousement ce qui nous appartient et la crainte toujours renouvelée de se sentir dépossédé. Je ne suis pas sûre que je parviendrais aussi bien à me détacher d'un tel ressentiment.

Psyché

Jean Bissur a dit…

En effet, traumatisant souvenir à une période où l'on se construit sur la reconnaissance...quand celle-ci est bafouée...

Jean

Anonyme a dit…

Jean

Il ne s'agit pas de reconnaissance si l'on dit à une personne qui écrit que ce n'est pas elle qui a écrit, revient à nier la personne c'est comme si l'on disait vous n'existez pas.

Psyché

Jean Bissur a dit…

Re - connaitre, c'est ce que tu me décris.

Jean