vendredi 10 février 2012

Suiseki (1) - L'art de la pierre

J'aimerais vous faire partager une de mes passions, assez peu connue et encore moins diffusée en France, le Suiseki. Ce n'est pas très aisé de décrire en quelques mots ce que l'on pourrait qualifier d'art de la pierre ou, pour rendre à César ce qui est à César, l'art de la nature sur les pierres. Le Suiseki, c'est la mise en valeur de pierres spécifiques, qui finalement n'ont de valeur que par leur pouvoir d'évocation qu'elles exercent sur le regard...haut pouvoir subjectif s'il en est !
La pierre a inspiré toutes les cultures et, symbolisant ce qui est durable et solide, a souvent été le support de représentations sacrées. Les exemples sont innombrables  (mégalithisme, les trois religions monothéistes, l'alchimie, les sociétés initiatiques, etc).


Jung témoigne, dans son autobiographie "Ma vie", de son rapport particulier au minéral. Enfant, assis sur une grosse pierre, dans de longs moments de contemplation, sa conscience était ballottée et il se demandait s'il était assis sur la pierre ou s'il était la pierre elle-même...il avait aussi jeté son dévolu sur une petit pierre à qui il prêtait un caractère sacré et fusionnel avec lui. Plus tard, il se passionna pour la sculpture sur pierre et la fameuse pierre de Bollingen en est l'héritage le plus fort.


D'aussi loin que remontent mes souvenirs, j'ai toujours eu une fascination particulière pour le règne minéral...une collection de minéraux à l'adolescence, des visites de grottes, un voyage en Bretagne pour admirer les agencements particuliers, cette découverte fabuleuse près de Saint Malo (voir ici), etc.  

Le Suiseki est une pierre que la nature (en théorie l'abrasion naturelle des rivières) a modelé, lustré, travaillé pendant des siècles ou des millénaires et qui va prendre un caractère particulier de forme, de texture ou de teinte. L'art consiste à mettre en valeur cette pierre sur un socle en bois (daïza) ou un plateau empli d'eau ou de sable (suiban). La collection de pierre démarra en Chine vers le cinquième siècle et se développa au Japon vers le septième siècle, suite à des échanges commerciaux.

Ce n'est pas nous qui choisissons la pierre mais elle qui nous trouve...même sil existe des critères d'évaluation de qualité de pierre, je ne suis jamais rentré dans ces principes de cotations et laisse entièrement parlé mon ressenti dans le choix. J'ai envie, au fil de quelques billets, de vous présenter certaines d'entre elles et de vous les "raconter". Toutes les photos de Suiseki, qui seront associés, viennent de ma collection personnelle.

Le mot de la fin au maître japonais, Arishige Matsuura « Un bon suiseki a le pouvoir de représenter aux yeux de l'homme, sur quelques centimètres, la terre entière et le cosmos ».



13 commentaires:

Alkonost a dit…

Génial! Je ne savais pas qu'il y avait un terme pour ce type de collection. J'adore moi aussi les pierres, elles ont une presence, un mana et sont des portails vers l'Autre Monde. Certains etreignent les arbres, moi j'etreins les grosses roches qui abondent dans ma région. Quand cela m'arrive, j'ai toujours la petite apprehension de passer "de l'autre coté", c'est une sensation de vertige. Les mythes et legendes abondent en récits de passages au travers de la pierre vers l'Autre Monde, comme la montagne qui s'ouvre pour laisser passer le joueur de flute d'Hamelin et la cohorte des enfants. La pierre est un bon support de projection pour le symbole du Soi. D'ailleurs ne parle-t-on pas de pierre philosophale?

Jean Bissur a dit…

Oui Alkonost, tu as bien raison de mentionner cette mythique pierre...et cet aspect mythique de la pierre.

Je crois que, plus que la vue, c'est aussi le toucher de la pierre qui m'emporte et me comble.

Jean

la gaillarde conteuse a dit…

Vous avez raison, tant de mythes sont reliés aux pierres et dans les contes et légendes les pierres magiques abondent. Je suis, pour ma part, penchée actuellement sur les os, thème de ma prochaine séance de contes. Et j'ai toujours beaucoup de plaisir à lire votre blog, où vous abordez des thèmes qui rejoignent souvent ceux qui m'occupent et leur apportent un éclairage. Et j'aime votre éclairage...
J'ai, sur ma table de travail, une coupe où se trouvent quelques pierres singulières, trouvées telles quelles au hasard de mes voyages et balades. Il me semble à chaque fois faire une rencontre, croiser un signe.
Je vis dans un vieille demeure, faite uniquement de pierres. C'est un logis incomparable, présent, bourré d'énergie, où la respiration entre le dehors et le dedans est véritable et unique.

Anonyme a dit…

ESt-ce que cette pierre sur laquelle il est assis, pourrait aussi être sa mère ?

Psyché

Ariaga a dit…

Juste pour te dire que j'ai lu et que le sujet m'intéresse beaucoup à la fois comme jungienne et aussi comme bretonne. Je reviens.Amitiés.

Jean Bissur a dit…

La gaillarde conteuse,

Merci de nouveau pour votre appréciation...je suis touché car vous avez une aptitude que je respecte profondément (celle de communiquer le fantastique, le merveilleux, de rendre le quotidien extraordinaire).
Je vous envie également pour votre maison qui doit rayonner...

Amitiés,
Jean

Jean Bissur a dit…

Merci Ariaga pour ton passage et ta fidélité à mon blog.

Je me doutais bien que ce sujet te "parlerait".

Amitiés,
Jean

Ariaga a dit…

Oui, ce sujet me parle mais j'ai une grosse crise de paresse et pour te faire un commentaire "valable" c'est dur car tu sais que plus on est intéressé plus c'est difficile de condenser sa pensée. Amitiés.

Jean Bissur a dit…

Ne te soucie pas Ariaga...le témoignage de ton passage est déjà très sympathique.

Oui, plus un sujet touche et plus il est difficile d'en parler avec concision.

Amitiés,
Jean

Virginie a dit…

Un été en promenade près d'une cathédrale au pied des vignes, j'ai rencontré une pierre, ou plutôt c'est elle qui m'a rencontrée, c'est elle qui m'a cueillit sur le bords du chemin, cette pierre était tatouée, comme beaucoup de pierre aux pieds de ces vignes. Ce que j'ai vu dans cette Pierre c'est une femme qui marchait, un bâton à la main.
Je l'ai glissée dans ma poche. Nous avons vécu une histoire très forte, une histoire comme on en rencontre peu dans une vie. Puis un jour l'histoire c'est finie. Je n'ai plus eut besoin d'avoir cette Pierre sur moi . Cet été j'ai rencontré une autre pierre dans un lac, beaucoup plus grosse, tout aussi belle ( a mes yeux), elle m'a conté une autre histoire. Cette fois tatoués dans la Pierre je pouvais voir deux marcheurs.
Chaque Pierre nous raconte une histoire, l'histoire que l'on veut bien y voir :)
J'ai posté ces Pierres sur mon blog
La première : http://uneplumebleue.blogspot.com/2011/08/tu-marches-et-se-pose-sur-tes-mots-le.html
La seconde : http://uneplumebleue.blogspot.com/2011/09/s.html

en te souhaitant une bonne soirée

Jean Bissur a dit…

Bonjour Virginie,

Je comprends tout à fait ce que tu évoques...j'aime l'idée que ces pierres nous attendent.

Elles sont belles les tiennes...la première accompagne la marche et la deuxième signifie que tu ne marches plus seul...très joli.

Amitiés,
Jean

linda a dit…

Bonsoir Jean

J'ai regardé les archives de ton blog,et je trouve qu'il y a plusieurs sujets interessants.

J'ai participé au forum de Merelle,comme certaines personnes que je retrouve ici.

Jean Bissur a dit…

Bonjour Linda,

Merci pour ton passage et appréciation, j'espère pouvoir te lire sur le forum un de ces jours.

Amicalement,
Jean