vendredi 24 juin 2016

Le jardin de la reine...


Une deuxième édition proposée par La Fontaire de Pierre.

Excellent ouvrage, dans la veine de ce qu'on peut connaitre de meilleur de la plume de Perrot...

5 commentaires:

Michelle a dit…

Oh merci Jean!
Pas question de manquer ça!
Bisous,
Michelle

Jean Bissur a dit…

Merci pour ta fidélité Michelle !

Bises,
Jean

Anonyme a dit…

Ça y est je l'ai. Je t'en redonne des nouvelles
quand je l'aurai lu.

Merci encore,
Michelle

Anonyme a dit…

Bonjour,

C'est encore moi pour ta parler d'une synchronicité.
J'ai commandé le livre "Le jardin de la reine" le 19 juillet.
Le 20 juillet, j'étais en train de lire "BGG le bon gros géant".
A la fin de ce livre, la fillette Sophie et le BGG se sont
rendus dans le jardin de la reine d'Angleterre pour lui insuffler
un rêve et pour lui demander son aide pour combattre les mauvais
géants qui dévorent les humains la nuit. Je réalise tout à
coup en lisant ce passage, le 20 juillet, le lien: le jardin de
la reine.

De ce livre j'ai noté un petit passage: BGG dit à Sophie que
les rêves sont vivants: "Bien sûr qu'ils sont vivants". "Sophie
resta silencieuse. Cet extraordinaire géant dérangeait ses idées
reçues. Il semblait l'initier à des mystères qui dépassaient son
entendement." Et dans mon cahier j'ai noté: "Il s'entendrait bien
avec Carl Jung, ce bon gros géant!"

Comme je te l'ai écrit, mardi dernier 2 août j'ai été chercher à la
librairie le livre "Le jardin de la reine". Ce matin vendredi 5 août,
j'ai vu à la télé un film émouvant: "Une merveilleuse histoire du
temps", film biographique sur la vie de Stephen Hawking. Et voici
qu'à la fin, il rencontre la reine, avec sa 1ère femme et ses trois
enfants, et ils se promènent dans le jardin de Westminster, le jardin
de la reine!

Que la vie est surprenante et fascinante parfois, reliant tout dans
une chorégraphie divine!

Michelle

Jean Bissur a dit…

Bonjour Michelle,

De retour de vacance, je tombe sur ton témoignage.
En effet, que de clins d'œil de "l'invisible" !
J'aime beaucoup, cela confirme l'idée d'un ordre supérieur, et nous incite à de l'ouverture...et une certaine humilité.

Amitiés,
Jean