jeudi 3 novembre 2011

Le symbole selon Jung - Une approche spécifique

Le symbole, un thème communément abordé dans l'oeuvre de Jung et qui mérite que l'on s'y attarde. Pour l'aborder, j'ai choisi une tentative d'encadrement de l'acception "jungienne" du symbole. Le rôle, l'usage et la fonction du symbole dans la psyché humaine, que j'ai déjà succinctement mentionnés, feront l'objet d'un approfondissement ultérieur.
L'imagination, et les images qui en émergent, ont une grande importance pour Jung et je crois que sa définition du symbole y "trouva corps". 
"La parole, signe et symbole, sort par la bouche. Si la parole est un signe, elle ne signifie rien. Mais si elle est un symbole, alors elle signifie tout…Le symbole est cette parole qui sort par la bouche, qu’on ne prononce pas, mais qui remonte des profondeurs du Soi comme une parole de force et de détresse et qui se pose sur la langue inopinément. Il s’agit d’une parole étonnante et qui semble peut être déraisonnable, mais on l’identifie comme le symbole au fait qu’elle est étrangère à l’esprit conscient. Lorsqu’ on accepte le symbole, c’est comme si on ouvrait une porte qui mène dans une nouvelle pièce  dont on ignorait auparavant l’existence."

Ce que n'est pas le symbole

Approche apophatique (du grec apophasis: négation), ou démarche réductrice pour les philosophes, clin d'oeil en allusion à la théologie d'Eckhart, que Jung appréciait tant.
Le symbole n'est pas un signe. Pour autant, on peut distinguer le signe arbitraire (qui renvoie à une réalité signifiée) et le signe allégorique qui renvoie à une réalité difficile à "présenter". Ceci n'est pas symbole !
Le symbole au sens jungien se distingue notablement des notions de symbole classiques :
  • ce n'est pas le symbole "linguistique" qui se distancie des choses pour les re-présenter,
  • ce n'est pas le symbole des "initiés", qu'ils soient religieux ou de la "Tradition", qui est en fait un signe avec une signification ou ensemble de significations secrètes.
Ces deux symboles se rejoignent dans le fait d'occulter le sujet "percevant" dans le processus de création du sens.



Ce qui distingue le symbole selon Jung

Selon Jung, l’expression symbolique exprime le mieux possible un état de fait complexe et qui n’est pas encore clairement saisi par la conscience alors que le signe désigne toujours quelque chose de connu.
Le symbole est donc l'expérience personnelle de surgissement de sens dans la conscience. Par nature, cela ne peut exister que sur un plan subjectif et l'on perçoit alors la force de l'imaginal dans ce processus.

Pour être un peu simpliste, on peut dire que la sémiotique tend à réunir la pluralité en unité alors que le symbole accepte, invite, considère la pluralité.

Avec le symbole, nous sommes aux portes du sacré. Selon ses mots : "l’attitude symbolique résulte d’une certaine conception de la vie qui attribue un sens à tout évènement grand ou petit, et donne à ce sens plus de valeur qu’au fait lui-même "

Mais le symbole possède d'autres spécificités :
  • s'ils sont vécus par le sujet dans son intériorité, certains sont des représentations collectives,
  • le symbole est vivant en ce sens qu'il n'est jamais figé et surtout le lien entre les symboles et l'homme évolue depuis la nuit des temsp ("En réalité, les hommes d'autrefois ne réfléchissaient pas sur leurs symboles. Ils vivaient et étaient inconsciemment animés par leur signification." Jung)
Pour une approfondissement, je suggère de consulter l'ouvrage collectif "L'homme et ses symboles".

27 commentaires:

Ariaga a dit…

Un sujet qui m'a toujours intéressée, merci de le présenter d'une manière claire car, quand on lit Jung c'est parfois un peu "fouillis". Amitiés.

Anonyme a dit…

Je préfère en couleur

Elcé

Ariaga a dit…

J'ai encore réfléchi à ton texte et je pense que c'est ce symbole au delà de la conscience, révélé par l'inconscient qui me donne une connaissance au delà de l'acquis et me permet parfois d'avoir une expression poétique.

Jean Bissur a dit…

Elcé,

Si tu ne développes pas plus, je ne saisis pas ton message.


Bonjour Ariaga,

C'est très juste ce que tu mentionnes et tu ouvres une piste de réflexion passionnante !
Je l'ai parcouru très sccinctement mais je me souviens qu'il y a un long passage sur la psychologie et la poèsie dans "Psychologie de l'âme moderne".
Une phrase m'avait marqué qui exprimait que Freud considérait l'artiste comme un névrosé et que c'était négligé "le créateur en soi" qui est à l'origine de cet art...la poèsie est surement un porte pour ce fragment des profondeurs de l'être.

Amitiés,
Jean

Anonyme a dit…

Je préfère voir Jung en couleur

Je suis assez d'accord avec le message cité au-dssus
mais ne s'agit-il que du symbole ? l'objet symbolisé n'existe donc plus ?

Elcé

Jean Bissur a dit…

Elcé,

Qu'entends tu par objet ?

Le symbole selon Jung est plus proche de l'aboutissement d'un processus que de la représentation...mais il est certain que si on pense objet ce qui est impersonnel, le symbole trouve sa source dans l'objet.

Jean

Anonyme a dit…

Le symbole fait partie de l'âme humaine et ma crainte c'est que le symbole et le symbolisé soit confondus alors le sujet devient objet, nous vivons d'ailleurs dans un monde d'objets auxquels nous nous identifions en permanence

Elcé

Jean Bissur a dit…

Elcé,

Tu soulèves plusieurs thèmes dans une même phrase...
Le symbole, on pourrait finalement le prendre comme une alliance entre sujet et objet, une participation commune et "transcendante".

L'identification avec l'objet, c'est encore une autre problématique.

Jean

Anonyme a dit…

L'alliance est un symbole puissant que l'on désir autont qu'on le redoute

Elcé

Tempérance a dit…

Bonjour ! Je viens souvent sur ce site découvert par le biais de celui d'Ariaga. Je me régale de lire tes articles, toujours très clairs et accessibles sur un sujet passionnant mais parfois ardu !

Sur la question du symbole, j'avais été marquée par l'étymologie du mot qui faisait référence à un objet (souvent une pièce) coupé en deux et que l'on réunissait pour former un tout en signe de reconnaissance ... C'est bien là me semble t-il toute la fonction du symbole telle qu'elle est suggérée par Jung : faire l'unité entre le conscient et l'inconscient vers plus de liberté de l'Être.

Bien à toi.

Jean Bissur a dit…

Bonsoir Tempérance,

Je regrette de n'avoir pas plus de temps pour découvrir les blogs...le tien est d'un esthétisme rare et ce que j'ai lu du contenu me semble de la même facture...en plus, la lame 14 est une de mes préférées.

Ton commentaire exprime parfaitement la fonction du symbole pour l'homme...c'est un projet de futur billet.

Amitiés,
Jean

nicole a dit…

encore merci Jean de ces distinctions pour bien comprendre le symbole chez Jung ,
ton approche didactique me convient au plus haut point ;o)

amitiés nicole

Anonyme a dit…

Et la voiture symbolise quoi ?

Jean Bissur a dit…

Bonjour Psyché,

Pour toi ou comme image populaire ?

Jean

Anonyme a dit…

Les deux

Jean Bissur a dit…

Te concernant, la seule personne détentrice de la juste interprétation...est toi.

Jean

Anonyme a dit…

Moi ? je croyais qu'elle représentait le Soi

Perso ce que je préfère ce sont les avions de combat, je peux rester scotchée des heures devant une émissions qui présente ce genre de chose, aurais-je été pilote de chasse dans une vie antérieure ?

Psyché

Anonyme a dit…

juste pour compléter je signale que tout cela n'a rien à voir avec un quelconque penchant pour l'armée de l'air qu'il soit bien clair je souligne trois fois merci Jean bonne nuit de jolis rêves

Psyché

Jean Bissur a dit…

Bonne nuit chère Psyché

Anonyme a dit…

Cher Jean
par contre je ne savais pas que ces avions seraient suédois et toi tu savais ? inutile de te demander ce que peut bien symboliser un avion de ce genre, ce serait lourdeau, je pense

Psyché

Anonyme a dit…

Et s'il était un Soi performant en permanence ?

Psyché

Anonyme a dit…

Ça veut dire qu'il n'est jamais aux prises avec des états d'âme différents.

Psyché

Anonyme a dit…

Jean

Que symbolise l'encens ?

Psyché

Jean Bissur a dit…

Bonsoir Psyché,

Je ne sais pas.
J'en utilise très fréquemment pour son pouvoir évocateur...à chacun son média.

Jean

Anonyme a dit…

Pourquoi dis-tu "à chacun son média" ?

Psyché

Anonyme a dit…

Excuse-moi, je n'ai dit ni bonsoir ni bonjour ,honte à moi

Psyché

Jean Bissur a dit…

Bonjour Psyché,

Je ne me formalise pas pour cela.

Je pensais au pouvoir d'évocation, chacun son support, pour moi les odeurs d'encens fonctionnent bien.

Jean